L'inséparable Trio, et leurs familles

 



SPIROU








Créateur: ROB-VEL
dans l'épisode "0" : La Naissance de Spirou, 21 avril 1938 [image de gauche]
(Album : Dupuis, Hors-Série n° 3)

  Spirou, en wallon, désigne un écureuil, et par extension, un garçon vif et déluré.
Selon la légende, il serait né au Moustic Hôtel, sous le pinceau expert d'un peintre humoriste [sous les traits de Rob-Vel en personne; ou de Luc Lafnet, son véritable dessinateur...] utilisant l'eau-de-vie au sens propre !
Em. Bravo, dans une veine beaucoup moins poétique, narre comment Spirou, dont le prénom serait en fait Jean-Baptiste, est placé par l'orphelinat de Saint-Pancrace au Moustic Hôtel (La Loi du plus fort, ép. 131; 2008), où un petit groom lui déclare "horrible" (!?...) ce prénom, le baptisant SPIROU (= SPIp + ROUx), nom qu'adopte fièrement "Jean-Baptiste" à la fin de l'épisode...
Yves Chaland, dans Coeurs d'acier, le fait naître à Bruxelles le 5 mai 1924. Il aurait ainsi environ 14 ans au moment de son entrée en scène fin avril 1938, ce qui est tout à fait cohérent. Aujourd'hui, c'est un grand adolescent d'une petite vingtaine d'années.
Spirou est créé pour être groom au Moustic Hôtel (directeur M. Papillon), d'où son traditionnel costume rouge et son calot du même métal.
À partir du 27 octobre 1938 [Spirou n° 28], il se voit attaché au service particulier d'un très riche client américain, M. Bill Money, lequel déprime fort : pour gagner un héritage, il doit impérativement en dépenser le revenu au fur et à  mesure, soit un million par mois !! Sur les conseils avisés de Spirou, il achète le Moustic Hôtel, qui va offrir gratuitement tous les repas à qui veut... Bill Money finit par engager Spirou comme secrétaire, le 24 novembre 1938 (Spirou n° 32).
... Et c'est le début d'une longue et fameuse série d'aventures passionnantes, qui vont entraîner Spirou sur les 5 continents, et même à travers le temps (Le Voyage dans le temps (ép. 17), de Jijé), ou l'espace (Spirou dans la Stratosphère (ép. 13), de Rob-Vel).
Il exercera bien des métiers au cours de cette vie aventureuse, avant de devenir journaliste, au Moustique d'abord, puis au journal portant son nom !

  Au moral, Spirou est la droiture même, l'A.D.S. type, le garçon que chacun aimerait prendre pour modèle...
Jean DUPUIS le définissait ainsi : "SPIROU est un enfant espiègle, primesautier, en bonne santé, farceur à l'ocasion, mais qui a bon coeur : c'est un modèle, le Champion de la Belle Humeur !" (Souvenirs)

FAMILLE >

Spirou est orphelin. Il a cependant un frère jumeau, qui n'apparaît que le 11 août 1938 (Spirou n° 17), le temps d'une case, après avoir aidé son frère à gagner une course à pieds de 20 kms ( Spirou sportif, dans l'épisode n° 1; ci-contre, à droite).

Il a aussi un oncle, dont l'héritage facétieux fait l'objet de l'un des premiers et des plus amusants épisodes de Franquin (L'Héritage, ép. n° 26, 1946/1947; ci-contre, à gauche).
Le Jeu de l'oie Brabantia (1954), par Franquin, montre Spirou passant chez un autre oncle, que l'on voit sur une case du Jeu... Mais ici, Spirou représente plutôt chaque petit lecteur...
M. Féroumont a malheureusement cru devoir lui inventer une généalogie ridicule dans le Spirou de... qu'on a bien eu tort, selon nous, d'accepter tel quel (Fantasio se marie).

SPIP



Créateur: ROB-VEL
dans l'épisode 3 : Le Repaire de Sosthène Silly, 8/15 juin 1939 : "Derrière la porte..."  [image de droite, en haut]
(Album : Intégrale SPIROU par Rob-Vel; 2013)
Graphiquement, hors Aventures, SPIP  paraît pour la première fois en couverture du Recueil (Album) n° 2 (début 1939).

Spirou délivre Spip, un écureuil mis en cage par le savant fou Sosthène Silly pour actionner un tas de machines infernales dans sa chambre des tortures...
Selon Em. Bravo (La Loi du plus fort, ép. 131; 2008), Spip s'appelle primitivement Spirou (= écureuil, en wallon), et a été donné par un camarade à "Jean-Baptiste" avant son arrivée au Moustic Hôtel; à la fin de l'épisode, Spirou prend donc le nom de son écureuil...

Spip adore la tranquillité, et... les noisettes !! Volontiers rouspéteur, il renâcle devant la perspective d'une nouvelle aventure; mais il n'hésite jamais, le moment venu, à intervenir d'un croc énergique dont se souiviendra longtemps le mollet ou l'arrière-train du méchant qui menace nos amis ! Que de situations, hautement compromises, rétablies de la sorte...
... Il ne lui manque que la parole ! (mais lui comprend ses maîtres...)

FANTASIO








Créateur (graphique) : JIJÉ
dans l'épisode 15 : Le mitine aérien (le Pilote rouge), publié dans L'Espiègle au Grand coeur, en septembre 1943 [img. en haut à gauche]
puis dans l'épisode 17 : Le Voyage dans le temps, le 5 octobre 1944 (Spirou n° 44/1) [image de gauche, en bas]
(Album : Spirou et l'Aventure, ou : Tout Jijé 1942-1945; éd. Dupuis, 2010)

  Selon Yves Chaland, dans Coeurs d'acier, il naît à Marcinelle le 3 avril 1920.  Il a ainsi 4 ans de plus que Spirou. Aujourd'hui, c'est un jeune homme d'environ 25 ans.
C'est à la Rédaction du Journal de Spirou que Spirou et Fantasio ont dû faire connaissance : Fantasio [Jean Doisy] y signait en effet des chroniques au ton loufoque. C'est ce personnage que Jijé mit en images.
Il paraît que J. Doisy goûta modérément le burlesque de l'accoutrement [ci-contre]  : plus jamais il ne signa Fantasio l'un de ses articles !
En revanche, cette entrée en scène hilarante dut beaucoup plaire à Jijé, qui la réutilisa trait pour trait dans l'une des 2 illustrations qu'il réalisa pour le Calendrier Spirou 1944 (publié dans l'Almanach 1944, et reproduite dans Tout Jijé 1942-1945 (p. 158)).
La première apparition de Fantasio [1943] resta fugitive, le temps d'une planche. Ce n'est qu'à la Libération que Jijé adjoignit définitivement à Spirou ce nouveau compagnon, qui promettait aux lecteurs des Aventures aux développements plus ambitieux qu'avec Spip tout seul.
Lui aussi eut de multiples activités : détective privé, représentant en chalets préfabriqués, démolisseur... Mais sa profession de base restera toujours journaliste et photographe. Selon E. Bravo (Le Journal d'un Ingénu), c'est même à la recherche d'une exclusivité pour le quotidien Le Moustique que Fantasio viendra prendre langue avec Spirou, alors groom au Moustic Hôtel, en 1939; alors qu'ils sont devenus Amis, il lui promet à la fin de le faire engager comme journaliste à ses côtés après la guerre, lui faisant miroiter les extraordinaires Aventures qu'ils vont pouvoir vivre ensemble aux 4 coins du monde...
Fantasio conserva son caractère farfelu et inventif (on lui doit entre autres le fantacoptère...), qu'il ne perdit plus tard que sous l'effet de ses resposabilités à la Rédaction, au contact quotidien de Gaston Lagaffe... Il monte en grade avec Yoann et Vehlmann, pour devenir chef de la Rédaction du Journal de Spirou (2012).
Noter que, dans La Jeunesse de Spirou, mais visiblement après force libations (... à l'occasion des 45 ans du Journal de Spirou !), l'oncle Paul [pcc. Tome & Janry] fait de Spirou et Fantasio deux Amis d'enfance.
Fantasio a aussi été Scout (Alerte aux zorkons).
Selon Jean Doisy, grâce à qui son nom acquit la célébrité à Spirou, physiquement, Fantasio mesure 1m89 (.... en chaussettes, précise Doisy), bien que cela n'apparaisse pas toujours dans ses Aventures !
FAMILLE >




Fantasio a un frère, ou une sœur : en effet, dans La visite de Saint-Nicolas (Franquin; ép. 25, 1946), Spirou et lui rendent visite à deux neveux (apparemment jumeaux) de Fantasio (ci-contre, à gauche).

Fantasio a un oncle, Tanzafio, longtemps cru mort (L’Homme qui ne voulait pas mourir, ép. 123, 2005). Il est en outre affligé d'un cousin, l'abominable Zantafio, et d'une pimbêche de tante, Esther, mère de la cousine Séraphine, qui ne vaut guère mieux (Spirou et les héritiers, ép. 38, 1951; ci-dessus, au centre).
Vacances sans histoires (ép. 56, 1957) nous apprend l'existence d'un autre oncle : Gustave, qui offre à Fantasio son antique De Dion-Bouton DE 2 de 1912; on n'en entendra jamais plus parler (dans L'Homme qui ne voulait pas mourir, Zantafio parle pourtant de Tanzafio comme son seul oncle).
Le n° 2097 de Spirou (22-VI-1978) contient un supplément dans lequel Spirou en personne cite pourtant Aurélien, autre oncle de Fantasio...
Dans Spirou à New-York (ép. 111, 1987), puis Une Semaine de Spirou et Fantasio (ép. 120, 1998), Tome & Janry évoquent encore - tardivement ! - une certaine Tante Julia... Yoann et Vehlmann n'hésitent pas à doter Fantasio d'une tierce tante, Sidonie, dans La Semaine de Spirou (n° 3924, 26 juin 2013; Recueil 331).
Enfonçant le clou, le même duo pousse hardiment en quarte, ajoutant une tante Yvonne à la collection dans le Groom de sniper alley (2014).

Enfin, la série Gaston fait saliver un (autre) petit cousin de Fantasio devant un superbe... Atomium de Pâques confectionné par Gaston (Jidéhem et Franquin, in Spirou n° 1042 du 3 avril 1958; ci-contre).